La plagiocéphalie

qu'est ce qu'une plagiocéphalie ?

C’est un aplatissement de l’arrière du crâne d’un seul côté , responsable d'une déformation du crâne dite en parallélogramme.

OBSERVER VOS ENFANTS ! 

La cause primaire de la plagiocéphalie : défaut de rotation de la tête de l’enfant qui peut avoir comme origine un torticolis congénital, ou une simple position préférentielle (torticolis postural).

LES FACTEURS DE RIQUES DE LA PLAGIOCÉPHALIE

 A L'ACCOUCHEMENT 

Le remboursement à 100% de la péridurale : 1994 par Simone Veil
 77 % des françaises ont une péridurale en France lors de leur accouchement. Cette dernière, miraculeuse sur les douleurs de travail, entraîne dans de nombreux cas une baisse des contractions (et donc un recours à l’ocytocine plus fréquent) et une somnolence/fatigue de la maman (en lien avec les morphiniques présents dans sa composition). Par conséquent, une étude a montré une augmentation de 33% des naissances par instruments (forceps, ventouse, spatules) ces 20 dernières années.
Instruments = Rotation forcée, traction sur les  cervicales et compression des sutures crâniennes, mais également augmentation du risque de présence d’une bourse séro sanguine ou d’un céphalhématome (ces derniers étant responsables  eux même par leur présence, d'une difficulté de l'enfant à tourner sa tête d'un côté)

EN POST ACCOUCHEMENT 

« Back to Sleep Compain »  1992 en France : Tous les enfants sont mis à dormir sur le dos dès la naissance afin de diminuer les morts subites du nourrisson (MSN ou MIN) qui étaient dûes pour la grande majorité à la position de sommeil sur le ventre de l’époque responsable d'étouffements. Ce fut une vraie réussite, une diminution de 75% des MIN  à pu être observée depuis.   MAIS …  un bébé est donc dès la naissance mis à dormir sur le dos la nuit et les siestes =>  hyperpression sur l’arrière du crâne de manière prolongée

On observe une multiplication des articles de puériculture ces dernières années (cocoonababy, doomoo, balancelle, transat réglable …) donnant faussement l’impression aux parents de varier les positions de leur enfant. Ces articles sont pour la quasi-totalité des produits où l’enfant est placé sur le dos.

 De plus, certains d’entre eux se ventent d’être mous et donc moins agressifs sur le crane du nourrisson : il n’en est rien, bien au contraire ! Le crâne de l’enfant va s’y enfoncer, s’y loger, limitant ainsi les rotations de tête de l’enfant et favorisant une immobilité du crâne.

L'alimentation : au biberon ou 'allaitement

9 français sur 10 sont droitiers.
 Le biberon est donc dans la plupart des cas donné par la main droite du parent, l’enfant ayant toujours le même appui (région occipito – pariétal droit) sur le bras gauche. 


De manière générale,  les facteurs de risques en post partum sont un manque de stimulation de l'enfant dans toutes les  positions dès la naissance: dorsale, ventrale, et latérale. 

LES CONDUITES À TENIR SI VOUS OBSERVER QUE VOTRE ENFANT À LA TÊTE PLATE

Si votre enfant positionne très souvent ou toujours la tête du même côté =>  demander l'avis du pédiatre afin de déterminer s'il s'agit d'un torticoli congénital ou postural. Puis selon  le diagnostic il pourra être nécessaire de voir un ostéopathe et /ou un kinésithérapeute

De plus quelques conseils simples à mettre en place lors des temps d'éveils et de sommeil permettront d'éviter cette tête plate : 

Lors des biberons : varier les positions, changer de bras,  alterner les biberons  donnés de la main droite et  de la main gauche. Exemple : lundi biberons donnés de la main droite, mardi biberons donnés de la main gauche etc ...


Éviter au maximum les articles de puéricultures mous de type : cocoonababy, doomoo … ainsi que les coussins dit « anti tête plate »


Privilégier les temps d'éveil sur un plan ferme (type tapis d’éveil ou de sol) où l’enfant pourra tourner sa tête sans contrainte. 

Placer les jeux sur les cotés ou aux pieds de l'enfant . Éviter les arches de jeux au dessus de l’enfant qui maintiennent son regard fixe en rotation neutre de tête.

Stimulation en position ventrale "Tummy time to Play" sous surveillance d'un parent : par pallier de 10 secondes en augmentant progressivement, placer l’enfant sur le ventre sur un plan ferme.  L'enfant doit attendre 30min minimum en position ventrale à 2 mois, et 1h30 minimum à 4 mois. La stimulation ventrale peut aussi être dans vos bras, sur votre torse ou sur la table à langer lors du change.


Pour les promenades, privilégier le portage plutôt que la poussette qui exerce un appui sur l’arrière du crâne.

En cas de veilleuse, objet accroché sur un côté du lit : alterner de côté toutes les semaines 


Si vous remarquez que votre enfant est fortement attiré par la porte de sa chambre ou au  par une fenêtre, ce qui entraine l'enfant à effectuer la même rotation de tête  de manière prolongée : changer toutes les semaines votre enfant tête/pied dans son lit.